Catégorie : Vie de bébé
Affichages : 702
Imprimer

Toi aussi tu es papa/maman/tata/copine ou future diététicienne et conseillère en nutrition infantile? Cet article est pour toi. Autant dire qu'il est pour les curieux quoi. 

La nourriture, on ne va pas se le cacher, chez nous c'est important. C'est même primordial. On adore ça, le barbu et moi. On aime des choses différentes et plus ou moins variées mais en tout cas on aime. Quand chouquette est née (Chouquette c'est Astrid hein), je l'ai allaité exclusivement durant 15jours-3semaines. Pour plein de raisons j'ai arrêté et ce fut un gros gros gros regret pour moi. Tout était un peu réglé dans ma tête ce serait allaitement puis DME. Mais qu'est ce que la DME? 

DME : On appelle DME également diversification menée par l’enfant, diversification consciente et diversification autonome; ou en anglais baby led weaning. Cette diversification consiste à ne pas donner des purées ou des compotes, mais à commencer directement avec des morceaux, afin que l’enfant découvre en toute autonomie le plaisir de manger.

En gros, cela colle complètement avec nos choix éducatifs et nos choix de vie pour et avec bébé. Seulement, ça c'était la théorie et c'est bien connu, il n'y a qu'en théorie que tout se passe bien. D'après les lectures faites pendant la grossesse il était extrêmement rare de faire de la DME avec un enfant non-allaité car celle ci se fait en continuité avec l'allaitement puisque la diversification ne se fait pas avant 6mois (en moyenne). Notre cas était donc bien spécifique, nous avons du diversifier Astrid plus tôt car mademoiselle était en demande et avait toujours un RGO très présent (sous conseil pédiatrique, je vous voit avec vos regards accusateurs et gros sabots). Par peur que cela ne se passe pas bien et manque d'infos, nous avons débuté la diversification classique avec compotes et petits pots, progressivement, qui s'est d'ailleurs très bien passé et qui fut rapidement mise en place. Seulement voilà, cette idée de DME m'est revenue en tête au début de son 8ème mois. Astrid venait juste de percer ses deux premières dents et je remarquait bien qu'elle louchait sur nos assiettes et boudais un peu ses repas. Par curiosité je me suis re-plongé dans mes lectures et j'ai eu envie d'essayer. Nous ne fonctionnons donc pas de façon "classique" en DME puisque Astrid a déjà eu sa diversification classique. Nous rattrapons la DME sur le fait qu'Astrid puisse toucher ses aliments, les gouter, les sélectionner et les manger selon ses envies et besoin. Nous les lui proposons et elle sélectionne.  c'est l'offre et la demande quoi. Depuis, Astrid mange plus et mieux. Alors non, elle n'utilise pas de cuillère pré remplie, nous alternons encore avec des purées pour chez Nounou par exemple. Cependant, de plus en plus souvent, mademoiselle mange comme nous et avec les mains. Autant vous dire par contre, qu'il y en a partout : les cheveux, le corps, la table, le sol...Astrid découvre, mange et travaille sa motricité fine en même temps ! Un vrai atelier de peinture corporelle comme dirait chéri. Le plus important étant qu'elle prenne plaisir. Nous l'installons dans sa chaise haute pendant nos repas et ça lui ouvre l'appétit et elle participe. Comment vous dire quand quand votre bébé bave littéralement devant vous et votre assiette, le message est plutôt clair. Je trouve honnêtement que c'est beaucoup plus instinctif, naturel et logique de partager son repas comme cela avec son enfant. Après tout, nous avons plus faim quand nous partageons nos repas en famille que lorsque nous sommes seuls en face de notre assiette, vous ne trouvez pas?! Sachez pour les plus inquiets, que les bébés ont ce qu'on appelle un réflexe vomitif, (nous en avons fait l'expérience plusieurs fois avec chéri ) qui fait en sorte que bébé ne s'étouffe pas. Bien évidemment si vous avez quelques questions, n'hésitez pas et revenez vers moi pour me les poser, j'essaierai d'y répondre au mieux et le plus possible. Je vous laisse avec quelques photos des premières découvertes de chouquette, que j'aime particulièrement. Attention, planquez la Bree Van De Kamp qui sommeille en vous

Margot